Aide et contacts

Rappel gratuit et immédiat

Prendre un
rendez-vous

Je ne suis pas encore client

Rappel immédiat et gratuit du lundi au dimanche de 8h à 20h


Je suis déjà client

Contactez-nous par email, téléphone, sur les réseaux sociaux ou via notre application mobile


Merci de choisir une valeur

Le numéro n'est pas valide

La raison sociale de l'entreprise n'est pas valide

Déjà client ?

J'appelle le 0 970 80 69 69 du lundi au samedi de 9h à 19h (prix d'un appel local)

J'appelle mon service client au 0 977 40 50 60 du lundi au samedi de 9h à 19h (numéro non surtaxé, prix d'un appel local)

Lancement de l'appel
Nous vous appelons
Vous avez décroché
Le téléphone de votre correspondant sonne
Votre correspondant vient de répondre
Vous êtes en relation
L’appel vient de terminer, merci
Vous n'avez pas décroché
Votre correspondant n'a pas décroché
Votre correspondant est déjà en ligne

Nos services sont actuellement fermés.
Nos conseillers se tiennent à votre disposition du lundi au dimanche de 8h à 20h.

Merci de votre compréhension.

Nos services sont actuellement fermés.
Nos conseillers se tiennent à votre disposition du lundi au vendredi de 9h à 19h.

Nous vous invitons à indiquer vos coordonnées pour être recontacté sous 48h ouvrées :

Votre numéro a été temporairement suspendu suite à un abus
Merci ! Nous avons bien pris en compte votre demande
Afficher le formulaire

Tout savoir sur la consommation de gaz

La consommation de gaz naturel n’est pas aussi complexe qu’elle peut le paraître. Nous faisons le point dans notre dossier sur les éléments à prendre en compte pour le calcul de la consommation, les différents postes qui consomment, le prix du gaz au m3. Nous vous donnons aussi quelques conseils pour réduire votre consommation de gaz.

 

Découvrir nos offres de gaz

 

 

Quels sont les paramètres à prendre en compte pour le calcul de votre consommation de gaz ?

 

La consommation de gaz est différente d’un logement à un autre notamment selon sa situation géographique, sa superficie ou ses équipements. Il convient donc de prendre en compte ces différents critères pour calculer sa consommation de gaz :

  • La situation géographique du logement : cela peut paraître anodin et pourtant, si votre habitation est située en altitude ou dans une région froide, vous aurez besoin d’une plus grande quantité d’énergie pour la chauffer ;
  • La superficie du logement : plus votre logement est grand, plus il nécessite d’énergie pour être chauffé ; 
  • L’isolation du logement : plus votre habitation est isolée, mieux elle conservera sa température. La qualité de l’isolation dépend parfois de la date de construction du bien, les logements anciens étant souvent mal isolés ;
  • Les postes qui fonctionnent au gaz : la consommation de gaz ne sera pas la même si vous utilisez cette énergie uniquement pour la cuisson ou pour le chauffage ou pour l’eau chaude ou pour les trois ;
  • Le nombre de personnes qui composent le foyer et leurs habitudes de consommation : ce critère n’a pas vraiment d’impact sur le chauffage gaz, mais il en a en revanche sur la cuisson et l’eau chaude, car les repas sont plus importants et les douches sont plus nombreuses ; 
  • Les différents équipements : les appareils utilisés n’ont pas tous la même performance énergétique ;
  • L’entretien de la chaudière : une chaudière à gaz bien entretenue est plus économe en énergie.
Quels sont les postes de consommation qui utilisent du gaz ?

Dans un logement, le gaz est utilisé principalement sur trois postes : le chauffage, l’eau chaude et la cuisson. La consommation ne double ou ne triple pas selon le nombre d’habitants dans la maison.

 

Par exemple, on estime qu’une seule personne peut consommer environ 200 kWh de gaz par an pour la cuisson. Pour un couple, cette consommation atteint les 365 kWh. Une famille de quatre personnes consomme quant à elle 730 kWh.

 

Idem pour l’eau chaude. La consommation pour une personne seule est estimée à 1 430 kWh environ pour un an. Elle est de 2 580 kWh pour un couple et de 5 460 kWh pour une famille de quatre personnes.

 

Concernant le chauffage, l’estimation du montant de la facture se fait en fonction du prix du gaz et de celui de l’abonnement.

 

D’après l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME), en 2019 le gaz est utilisé à :

  • 81,5 % pour se chauffer ;
  • 11,5 % pour produire de l’eau chaude ;
  • 6,9 % pour cuisiner.

Le prix du gaz en m3 : explications

Le prix du m3 de gaz varie en fonction de la localisation, de la consommation et du fournisseur de gaz.

 

Comment connaître sa consommation de gaz en kWh ?

Si vous regardez votre facture de gaz, vous constaterez que la consommation y est indiquée en kilowattheure (kWh). Mais si vous regardez votre compteur de gaz, vous verrez que la consommation y est exprimée en mètre cube (m3). Sachez que votre fournisseur de gaz naturel regarde vos relevés de compteur gaz puis convertit les données de m3 à kWh. Pour ce faire, il utilise un coefficient de conversion fourni par le gestionnaire du réseau de distribution de gaz naturel GRDF. Il permet de connaître en kWh la quantité de gaz naturel présente dans un m3. Elle varie en fonction de la composition du gaz naturel (elle n’est pas la même selon le pays de provenance) et de l’altitude de votre commune.

 

Lorsque le coefficient de conversion est connu, il suffit d’appliquer la formule suivante :

volume en m3 x coefficient de conversion = consommation en kWh

 

Combien coûte un m3 de gaz ?

Le prix du m3 de gaz prend en compte différents critères :

  • Le coefficient de conversion ;
  • La zone tarifaire, car la France se divise en six zones tarifaires de gaz qui correspondent à la présence plus ou moins proche d’une commune d’un centre de stockage de gaz naturel ; 
  • La classe de consommation en fonction de l’utilisation du gaz (cuisson, eau chaude, chauffage).

 

À cela, il faut ajouter le prix de l’abonnement de l'opérateur de gaz et les taxes et contributions.

 

Que sont les prix réglementés de vente de gaz naturel et les offres de marchés ?

Depuis 2007 et l’ouverture complète du marché de l’énergie à la concurrence, les particuliers sont libres de choisir leur fournisseur de gaz naturel.

 

Il existe deux types de propositions tarifaires pour le gaz : celle aux tarifs réglementés de vente fixés par l’État et celle en offre de marché fixée par le fournisseur historique, mais aussi par les fournisseurs dits alternatifs.

 

Les tarifs réglementés de vente de gaz ne peuvent en effet être proposés uniquement par le fournisseur historique Engie (ex GDF Suez) et 23 entreprises locales de distribution. Cependant, sur décision du Conseil de l’État, ces tarifs sont sur le point de disparaître. En effet, depuis novembre 2019 il est impossible de souscrire un contrat de gaz aux tarifs réglementés de vente et d’ici 2023, les contrats existants auront pris fin. 

 

Concernant les offres de marché, elles peuvent être de trois manières :

  • A prix fixe : le prix du kWh HT et celui de l’abonnement restent fixes pendant une durée déterminée qui peut aller jusqu’à 3 ans. Le consommateur ne subit pas les hausses et baisses du prix du kWh de gaz ;
  • A prix fixe ajustable à la baisse : le prix est ajustable uniquement lorsque les tarifs réglementés de vente du gaz naturel sont évalués à la baisse. Le consommateur perçoit l’ajustement à la date anniversaire de son contrat ;
  • A prix indexé : une réduction ou une augmentation est appliquée soit sur le prix de l’abonnement, soit sur le prix du kWh HT, soit sur les deux en fonction de l’évolution des tarifs réglementés de vente du gaz naturel. Le prix évolue aussi bien à la hausse qu’à la baisse.

Quelle est la consommation moyenne annuelle de gaz naturel ?

Voici un tableau de comparaison de la consommation moyenne annuelle de gaz naturel selon l’ADEME :

 

Type de logement

Nombre d’occupants

Consommation moyenne annuelle

Appartement de 60 m² mal isolé

2

8 600 kWh

Appartement de 60 m² bien isolé

2

2 000 kWh

Appartement ou maison de 120 m² mal isolé

4

14 745 kWh

Appartement ou maison de 120 m² bien isolé

4

3 500 kWh

Comment réduire sa consommation de gaz ?

 

Il y existe plusieurs raisons pour lesquelles on peut souhaiter réduire sa consommation de gaz. Elles peuvent être d’ordre financier ou dans un souci de respect de l’environnement.

 

Dans le second cas, vous pouvez tout d’abord souscrire une offre de gaz vert. Il s’agit d’une énergie produite à partir de déchets organiques, comme les déchets verts, les déchets agricoles ou agroalimentaires, les ordures ménagères ou encore les déchets industriels. Cette énergie est 100 % renouvelable.

 

Un fournisseur qui peut prouver qu’il achète ou produit de l’énergie d’origine renouvelable proportionnellement à la consommation de ses clients peut proposer une offre Verte.

Faire un bilan énergétique

Établir un bilan énergétique permet de connaître les zones de votre habitation qui subissent des pertes thermiques. Ce sont ces dernières qui sont en partie responsables du gonflement inutile de vos factures de gaz naturel.

 

Il ne faut toutefois pas confondre le diagnostic de performance énergétique (DPE) qui fournit une étiquette énergie, avec le bilan énergétique qui consiste en un bilan thermique. Le DPE est obligatoire lorsque vous souhaitez vendre un bien immobilier.

 

Le bilan thermique est recommandé en amont de travaux, car il permet de repérer précisément ce qu’il faut rénover dans le logement.

 

Le bilan thermique se fait en trois étapes :

  • L’étude de la maison (date de la conception, disposition, matériaux utilisés…) ;
  • La photographie thermique qui permet de déterminer avec une caméra thermique infrarouge les zones de déperdition calorifique (comme les murs, les fenêtres, les combles), mais aussi d’autres problèmes comme l’humidité, l’isolant défectueux ou encore les fuites dans les canalisations ;
  • L’identification des zones énergivores et la préconisation de travaux avec estimation des gains en termes d’économies et de confort après la réalisation de travaux.

 

Effectuer des travaux de rénovation énergétique

Quelques travaux de rénovation énergétique permettent de diminuer vos factures. C’est le cas par exemple : 

  • Des travaux d’isolation ;
  • Du remplacement du système de chauffage ;
  • De l’installation de panneaux solaires.

 

Intégrer des écogestes

En adoptant quelques écogestes au quotidien, il est tout à fait possible de réduire sa facture de gaz naturel.

 

Les écogestes pour le chauffage

Pour le chauffage, diminuer la température d’un degré seulement permet de réduire les dépenses énergétiques de 7 %. Il est recommandé d’avoir une température de 19°C dans les pièces à vivre et de 16°C dans les chambres. Pensez également à fermer les volets pendant la nuit et à installer des rideaux suffisamment épais à vos fenêtres. Il est aussi important de bien réaliser l’entretien de votre chaudière une fois par an. Ainsi, elle sera moins énergivore. Vous pouvez installer des thermostats sur votre chaudière ou sur vos radiateurs. Le thermostat d’ambiance permet par exemple de réguler la température dans une pièce et d’éviter de la surchauffer. Le thermostat programmable permet de régler la température sur des plages horaires en fonction de vos heures de présence.

 

Les écogestes pour la cuisson

Voici quelques gestes qui peuvent paraître anodins, mais qui permettent de faire des économies de gaz naturel : 

  • Couvrir les casseroles pendant le temps de cuisson ;
  • Utiliser des casseroles à la bonne taille par rapport à la plaque de cuisson ; 
  • Stopper les plaques quelques minutes avant la fin de la cuisson.

 

Suivre sa consommation grâce au compteur Gazpar

Tout comme le compteur Linky pour l’électricité, Gazpar est un compteur communicant pour le gaz naturel. Son installation dans les foyers français a débuté en 2016 et se poursuit jusqu’en 2022. Grâce à ce compteur communicant, vous avez accès à votre consommation de gaz naturel quotidiennement. Il est même possible de se fixer des seuils de consommation et de programmer des alertes lorsqu’il est atteint. Vous pouvez ainsi mieux gérer votre consommation.

 

Choisir le bon fournisseur de gaz naturel

Changer de fournisseur de gaz naturel ne permet pas à proprement parler de réduire sa consommation de gaz, mais cela permet de réduire le montant de ses factures. 

Pour choisir le bon fournisseur, il convient de comparer les offres proposées. Le médiateur national de l’énergie a développé un outil qui permet d’effectuer cette comparaison en tenant compte de vos habitudes de consommation.

 

Chez Total Direct Energie, nous proposons une offre Online qui vous fait bénéficier d’une réduction de 10 % sur le prix HT du kWh par rapport aux tarifs réglementés de vente fixés par l’État, hors abonnement*. Le prix de l’abonnement est quant à lui identique à ceux des tarifs réglementés.

 

Si vous souhaitez changer de fournisseur de gaz naturel, sachez que les démarches sont gratuites. Vous devez simplement souscrire un contrat auprès du fournisseur de votre choix. La résiliation du contrat gaz en cours est automatique, sans que vous ayez à subir de panne de gaz. Il n’est pas nécessaire de changer de compteur et vous pouvez changer de fournisseur sans frais et sans délai quand bon vous semble.

 

Vous pouvez profiter de votre déménagement gaz pour changer de fournisseur. Résiliez votre contrat en quittant votre ancien logement, prenez contact avec votre futur fournisseur d’énergie, relevez les compteurs des deux logements et transmettez les index de consommation à l’ancien et au nouveau fournisseur. Si votre future habitation n’est pas raccordée au réseau de gaz, pensez à faire la demande plusieurs semaines à l’avance.

 

* La remise s'applique sur le prix HT du kWh par rapport au tarif réglementé en vigueur proposé par EDF (électricité) ou par ENGIE (gaz). Le prix des abonnements électricité et/ou gaz est identique à ceux des tarifs réglementés.

Souscrire au 09 88 81 30 04

(prix d'un appel local)

Rappel gratuit et immédiat

Merci de choisir une valeur

Le numéro n'est pas valide

La raison sociale de l'entreprise n'est pas valide

Déjà client ?

J'appelle le 0 970 80 69 69 du lundi au samedi de 9h à 19h (prix d'un appel local)

J'appelle mon service client au 0 977 40 50 60 du lundi au samedi de 9h à 19h (numéro non surtaxé, prix d'un appel local)

ou
Être rappelé plus tard :
Lancement de l'appel
Nous vous appelons
Vous avez décroché
Le téléphone de votre correspondant sonne
Votre correspondant vient de répondre
Vous êtes en relation
L’appel vient de terminer, merci
Vous n'avez pas décroché
Votre correspondant n'a pas décroché
Votre correspondant est déjà en ligne

Nos services sont actuellement fermés.
Nos conseillers se tiennent à votre disposition du lundi au dimanche de 8h à 20h.

Merci de votre compréhension.

Nos services sont actuellement fermés.
Nos conseillers se tiennent à votre disposition du lundi au vendredi de 9h à 19h.

Nous vous invitons à indiquer vos coordonnées pour être recontacté sous 48h ouvrées :

ou
Être rappelé plus tard :
Votre numéro a été temporairement suspendu suite à un abus

dimeloOdigo