Aide et contacts
Rappel gratuit et immédiat
Prendre un
rendez-vous

Je ne suis pas encore client

Rappel immédiat et gratuit du lundi au dimanche de 8h à 20h


Je suis déjà client

Contactez-nous par email, téléphone, sur les réseaux sociaux ou via notre application mobile


Merci de choisir une valeur

Le numéro n'est pas valide

La raison sociale de l'entreprise n'est pas valide

Déja client ?

J'appelle le 0 970 80 69 69 du lundi au samedi de 9h à 19h (prix d'un appel local)

J'appelle mon service client au 0 977 40 50 60 du lundi au samedi de 9h à 19h (numéro non surtaxé, prix d'un appel local)

Lancement de l'appel
Nous vous appelons
Vous avez décroché
Le téléphone de votre correspondant sonne
Votre correspondant vient de répondre
Vous êtes en relation
L’appel vient de terminer, merci
Vous n'avez pas décroché
Votre correspondant n'a pas décroché
Votre correspondant est déjà en ligne

Nos services sont actuellement fermés.
Nos conseillers se tiennent à votre disposition du lundi au dimanche de 8h à 20h.

Merci de votre compréhension.

Nos services sont actuellement fermés.
Nos conseillers se tiennent à votre disposition du lundi au vendredi de 9h à 19h.

Nous vous invitons à indiquer vos coordonnées pour être recontacté sous 48h ouvrées :

Votre numéro a été temporairement suspendu suite à un abus
Merci ! Nous avons bien pris en compte votre demande
Afficher le formulaire
Société - 11-07-19

Canicule : quels impacts sur notre consommation estivale d’électricité ?

Vous n’y aurez probablement pas échappé : fin juin 2019, une vague de chaleur a envahi la France et plus largement l’Europe. Le 28 juin, un record de 45,9° était enregistré dans le département du Gard. La vigilance orange canicule était alors observée pour 80 départements. Ces dernières années, chaque été a été ponctué d’un épisode de canicule.

Outre les désagréments et l’impact sanitaire considérable de ces pics de chaleur, ce type de phénomène a des répercussions directes sur notre consommation d’électricité. Comment analyser notre consommation d’électricité durant l’été, et comment la réguler ? Faisons le point ensemble !

Canicule et pic de consommation d’électricité : décryptage

L’été : une période a priori favorable à une forte baisse de la consommation

En toute logique, cela ne vous étonnera pas : les périodes de consommation d’électricité les plus fortes sont remarquées l’hiver. En cause principalement : la baisse des températures impliquant l’utilisation massive dans les foyers du chauffage électrique.
 

A contrario, les périodes où la consommation diminue sont observées durant l’été. Appelés “creux de consommation”, ces dernières sont à leur apogée plus spécifiquement durant la période de congés estivaux. Durant les vacances d’été, l’activité économique est en sommeil et l’usage de l’électricité s’amoindrit, les températures grimpent et les journées s’allongent.
 

Ainsi, la consommation d’électricité des français a dépassé le seuil des 85 000 MW l’hiver dernier. Quant aux creux de consommation, les plus bas sont la plupart du temps constatés aux alentours du 15 août : la consommation d’électricité peut alors diminuer jusqu’à 30 000 MW.
 

L’été : une période a priori favorable à une forte baisse de la consommation

Quand les températures grimpent, la consommation d’électricité explose

Comme précisé précédemment, les pics de consommation sont généralement observés durant l’hiver. Pourtant, on note désormais l’apparition de hausses considérables de consommation durant l’été.  La cause principale de cette évolution ? La canicule !
 

Entendons-nous : s’il ne viendra à l’idée de personne de rebrancher son radiateur durant un épisode de forte chaleur, nous avons tous pu observer la ruée vers les ventilateurs et climatiseurs qui s’opère à l’approche de la canicule. Alors que nous étions peu nombreux à en être pourvus il y a quelques années, nous sommes de plus en plus nombreux à faire l’acquisition de ces équipements certes rafraîchissants mais considérablement gourmands en électricité.
 

Quand les températures grimpent, la consommation d’électricité explose

Les efforts fournis en matière de prévention de ces épisodes de fortes chaleurs et leur caractère de plus en plus répétitif nous incitent également à anticiper et à nous prémunir davantage de la chaleur.
 

Par ailleurs, toutes les infrastructures d’ores et déjà dotées de climatiseurs (centres commerciaux, supermarchés, hôpitaux, mairies) voient leur consommation exploser en période de canicule.
 

Il n’est donc pas étonnant dans ces circonstances de constater une forte hausse de la consommation d’électricité.

Canicule de juin 2019 : un pic de consommation estivale record

Canicule 2019 : l’heure du bilan

La vague de chaleur intense de juin 2019 a eu des répercussions conséquentes sur notre consommation d’électricité, notre facture d’électricité en atteste.
 

Le 27 juin dernier, la consommation d’électricité des français a fait un bond considérable. A 12h45, le Réseau de transport d’électricité (Rte) relevait une consommation atteignant les 59 000 MW en France :
 

Canicule 2019 : l'heure du bilan

Un pic de consommation qui dépasse le seuil atteint l’été dernier en date du 4 juillet.
La consommation relevée s’élevait alors à 57 000 MW :
 

Canicule 2019 : l'heure du bilan

Ce pic de consommation d’électricité constaté en juin dernier est ainsi comparable au pic répertorié en deux ans plus tôt, le 22 juin 2017. Cette période avait été marquée d’un épisode caniculaire notable, avec des températures supérieures aux températures de saison de 6,6°et notre consommation avait alors atteint les 59 400 MW.
 

Canicule 2019 : l'heure du bilan

Quelles sont les causes d’une telle hausse ?

Plusieurs facteurs entraînent une hausse de consommation d’une telle envergure :

  • l’utilisation massive de climatiseurs et ventilateurs, comme expliqué précédemment.
  • l’arrivée d’un épisode précoce de canicule : en juin, l’activité économique du pays bat son plein, les congés estivaux n’ont alors pas débuté. L’utilisation d’équipements énergivores n’est donc pas compensée par la baisse d’activité, elle vient s’additionner aux dépenses énergétiques habituelles.
  • selon Rte, chaque degré au-dessus des normes saisonnières entraînerait une hausse de consommation de 500MV sur l’ensemble du pays. Une augmentation équivalente à la consommation journalière d’une ville comme… Bordeaux !
     

Le cumul de ces facteurs ont donc généré un pic de consommation fulgurant fin juin 2019 comme cela a été le cas en juin 2017, pic historique de consommation.

Coupures d’électricité, arrêt des centrales nucléaires : la production et l’approvisionnement de l’électricité sont-ils impactés ?

La canicule décuple-t-elle le risque de coupures d’électricité ?

En période de canicule, des coupures d’électricité sont régulièrement annoncées. Les causes sont multiples.

  • Coupure d’électricité liée à un dysfonctionnement sur le réseau
     

Ce risque de panne est en effet identifié. Dans ce cas, la chaleur est responsable :

-    de l’accroissement des tensions sur les réseaux, occasionnant des pannes plus longues à résoudre.

-    du réchauffement des câbles, qui nécessite l’intervention de techniciens.
 

Si ces pannes peuvent être réelles, elles restent cependant minimes. Dans un cas comme dans l’autre, l’intervention des techniciens est extrêmement rapide et la coupure passe presque inaperçue : elle ne dure que quelques secondes.
 

  • Coupure liée à production insuffisante d’électricité durant la période estivale

Ce facteur d’interruption peut d’ores et déjà être écarté. Selon Rte, la France est parée à toute éventualité grâce au solide renfort des énergies renouvelables.

En juin 2018, la puissance éolienne a été renforcée, permettant d’atteindre un volume de 15 600 MW au début de l’été 2019.
Le parc photovoltaïque bénéficie également d’un apport de 1000 MW supplémentaires en comparaison de juin dernier, soit une puissance totale de 8 900 MW.
 

Bonne nouvelle pour la planète : la croissance de la production d’énergies renouvelables pourrait ainsi atteindre la couverture de 25% des besoins des Français durant la période estivale.  De quoi absorber la légère baisse de production observée du côté des barrages hydrauliques !
 

Un apport des centrales nucléaires largement suffisant

Du fait d’une consommation réduite d’électricité des français durant la période estivale en comparaison de la période hivernale, la plupart des centrales de production profitent de l’été pour réaliser des opérations de maintenance et réduisent ainsi leur production.
 

Par ailleurs, en cas de forte chaleur les centrales nucléaires sont tenues de respecter la réglementation environnementale concernant la température des eaux qu’elles rejettent. Elles se voient dès lors contraintes de cesser toute activité si les seuils réglementaires de rejet ne peuvent être respectés.
 

Pour autant, Rte se veut rassurant : la disponibilité des moyens de production reste toujours nettement supérieure aux besoins anticipés des français, assurant la production de près de 20 000 MW.

RTe et Météo France ont travaillé main dans la main pour anticiper les éventuelles difficultés d’approvisionnement. Après avoir envisagé l’apparition d’une nouvelle canicule durant l’été 2019, considérée comme “centennale” (dont la probabilité est d’une chance sur 100 selon Météo-France), les marges d’approvisionnement restent largement suffisantes.
 

Rien n’est plus sûr : la pénurie d’électricité n’est pas au programme de l’été 2019 !

Le thermomètre s’affole : quelles bonnes pratiques adopter pour éviter un pic de consommation ?

Les mesures de prévention mises en place par le gouvernement en juin dernier ont permis de sensibiliser tous les français aux attitudes à privilégier pour préserver leur santé en période de canicule. Qu’en est-il de votre facture ?
 

Pour aborder la canicule de manière sereine, voici quelques conseils :

  • faites l’impasse sur le climatiseur et optez pour le ventilateur, voire l’éventail. Les systèmes de climatisation sont extrêmement gourmands en énergie. Réduisez ainsi votre facture… et préservez la planète !
  • rafraîchissez-vous régulièrement, de manière stratégique : à défaut de passer votre journée à la piscine ou la tête dans le ventilateur, mouillez régulièrement votre nuque, votre tête et vos poignets, votre corps entier en ressentira les bienfaits.
  • limitez l’effet “coup de chaud” en préférant les vêtements et draps en coton. Et puisque votre congélateur est en route pour maintenir les glaces au frais, profitez-en pour y glisser vos draps juste avant de vous coucher. Avec un peu de chance, vous serez suffisamment rafraîchi.e pour couper le ventilateur durant la nuit…
  • réduisez les sources de chaleur : attendez la fin des grosses chaleurs pour prévoir une soirée à la bougie et cuisiner une bonne tartiflette ou tout autre plat au four. En limitant l’utilisation d’appareils ou d’objets dégageant de la chaleur, vous conservez une température acceptable dans votre foyer !
     

La probabilité d’une nouvelle canicule au cours de l’été 2019 semble écartée. Pour autant, inutile d’attendre la prochaine vague de chaleur pour repenser vos habitudes… et réduire votre facture !

Voir aussi

Société  - 23-09-19

Les conseils pour faire des économies d’énergie cet hiver

Lire l'article
Société  - 28-06-19

Réduisez votre consommation d'été en quelques gestes

Lire l'article
Société  - 29-05-19

J'entretiens mon frigo et mon congélateur

Lire l'article
Souscrire au 09 88 81 30 04

(prix d'un appel local)

Rappel gratuit et immédiat

Merci de choisir une valeur

Le numéro n'est pas valide

La raison sociale de l'entreprise n'est pas valide

Déja client ?

J'appelle le 0 970 80 69 69 du lundi au samedi de 9h à 19h (prix d'un appel local)

J'appelle mon service client au 0 977 40 50 60 du lundi au samedi de 9h à 19h (numéro non surtaxé, prix d'un appel local)

ou
Être rappelé plus tard :
Lancement de l'appel
Nous vous appelons
Vous avez décroché
Le téléphone de votre correspondant sonne
Votre correspondant vient de répondre
Vous êtes en relation
L’appel vient de terminer, merci
Vous n'avez pas décroché
Votre correspondant n'a pas décroché
Votre correspondant est déjà en ligne

Nos services sont actuellement fermés.
Nos conseillers se tiennent à votre disposition du lundi au dimanche de 8h à 20h.

Merci de votre compréhension.

Nos services sont actuellement fermés.
Nos conseillers se tiennent à votre disposition du lundi au vendredi de 9h à 19h.

Nous vous invitons à indiquer vos coordonnées pour être recontacté sous 48h ouvrées :

ou
Être rappelé plus tard :
Votre numéro a été temporairement suspendu suite à un abus