Aide et contacts
Rappel gratuit et immédiat
Prendre un
rendez-vous

Je ne suis pas encore client

Rappel immédiat et gratuit du lundi au dimanche de 8h à 20h


Je suis déjà client

Contactez-nous par email, téléphone, sur les réseaux sociaux ou via notre application mobile


Merci de choisir une valeur

Le numéro n'est pas valide

La raison sociale de l'entreprise n'est pas valide

Déja client ?

J'appelle le 0 970 80 69 69 du lundi au samedi de 9h à 19h (prix d'un appel local)

J'appelle mon service client au 0 977 40 50 60 du lundi au samedi de 9h à 19h (numéro non surtaxé, prix d'un appel local)

Lancement de l'appel
Nous vous appelons
Vous avez décroché
Le téléphone de votre correspondant sonne
Votre correspondant vient de répondre
Vous êtes en relation
L’appel vient de terminer, merci
Vous n'avez pas décroché
Votre correspondant n'a pas décroché
Votre correspondant est déjà en ligne

Nos services sont actuellement fermés.
Nos conseillers se tiennent à votre disposition du lundi au dimanche de 8h à 20h.

Merci de votre compréhension.

Nos services sont actuellement fermés.
Nos conseillers se tiennent à votre disposition du lundi au vendredi de 9h à 19h.

Nous vous invitons à indiquer vos coordonnées pour être recontacté sous 48h ouvrées :

Votre numéro a été temporairement suspendu suite à un abus
Merci ! Nous avons bien pris en compte votre demande
Afficher le formulaire

Les mesures pour l’énergie de la loi Hamon

Le 18 mars 2014, une loi Hamon relative à la consommation a été publiée au journal officiel. Cette loi, dénommée loi Hamon en référence à l’ancien ministre qui l’a portée, traite de nombreux points dont certains ont un impact immédiat sur la consommation d’énergie. Ces impacts, pas toujours connus du grand public, ont pourtant une répercussion quasi quotidienne sur nos vies. Nous vous retranscrivons les principaux points de cette loi Hamon portant sur la consommation de l’énergie. 
 

La fin des tarifs réglementés du gaz avec la loi Hamon

La loi Hamon, ou la fin des tarifs réglementés du gaz

Depuis 2007 et la dérégulation du marché de l'énergie, les consommateurs de gaz naturel ont la possibilité de choisir des offres de fournisseurs alternatifs qui proposent un prix de marché. Historiquement, le tarif du gaz naturel était réglementé avec des tarifs réglementés de vente (TRV) que seul Engie, ex GDF-Suez, pouvait commercialiser. Au 31 mars 2017, environ la moitié des sites français consommateurs de gaz naturel étaient clients d’un fournisseur via des offres de marché tandis que la moitié était abonnée à Engie via des TRV.

 

Les TRV sont une particularité française et ont récemment été annoncés comme non conformes au droit européen selon le Conseil d’État. Depuis la loi Hamon sur l’énergie de 2014, le gouvernement a anticipé cette fin programmée des TRV en mettant en place une fin progressive de leur application en fonction des niveaux de consommation.
 

La loi Hamon a divisé en 3 catégories les sites consommateurs avec pour chacune d’entre elles, une échéance programmée :

  • Les consommateurs domestiques qui ont une consommation de plus de 30 mégawattheures par an et qui sont raccordés au réseau de transport ne pourront plus consommer du gaz naturel via TRV au plus tard 3 mois après la mise en application de la loi Hamon.
  • Les consommateurs non domestiques dont le niveau de consommation est supérieur à 200 mégawattheures par an pourront bénéficier des TRV jusqu’au 31 décembre 2014 au plus tard.
  • Les consommateurs non domestiques dont le niveau de consommation est supérieur à 30 mégawattheures par an pourront bénéficier des TRV jusqu’au 31 décembre 2015 au plus tard.
     

 

Une exception dans la loi Hamon permet toutefois aux propriétaires d’immeubles consommant moins de 150 mégawattheures par an de pouvoir continuer à bénéficier de tarif réglementé de vente. 

 

L’absence de surcoûts pour les fournisseurs d’énergie

L’énergie est un poste de coûts qui pèse de façon importante sur le budget des ménages français. Même s’il existe des possibilités pour diminuer relativement simplement sa facture énergétique comme de souscrire un abonnement auprès d’un fournisseur alternatif qui proposera des prix de marché par exemple, certains ménages conservent toutefois des difficultés à assumer leur facture d’énergie.
 

Devant la difficulté de certains à assumer leurs échéances de paiement, les établissements bancaires facturent des frais de rejet de prélèvement tandis que les fournisseurs d’énergie étaient également autorisés à facturer des frais de rejet. La loi Hamon sur l’énergie interdit tout surcoût relatif aux difficultés de paiement des consommateurs. De la même manière, la loi Hamon oblige également l’ensemble des fournisseurs d’énergie à proposer de manière totalement gratuite le règlement par mandat compte. 
 

Une clarté plus importante en ce qui concerne le propane

 

Pour tout contrat de fourniture de propane, la loi Hamon sur l’énergie oblige chaque fournisseur qui conclut un contrat de fourniture de gaz propane avec son client de mentionner la durée d’engagement de ce contrat, tout en sachant que cette durée ne devra pas dépasser 5 années. 
 

Sur ce contrat, il conviendra également de mentionner de manière clairement explicite les frais de retrait de la citerne ainsi que les conditions dans lesquelles se réalisera la restitution du dépôt de garantie ainsi que la résiliation. 

 

Les mesures pour l’énergie de la loi Hamon

Les class actions à la française

Dans son objectif de défense des intérêts des consommateurs, la loi Hamon a également tenté de promouvoir les class actions héritées de la culture américaine.

Le principe de ces class actions est d’offrir l’opportunité aux consommateurs qui s’estiment lésés par une entreprise de pouvoir se regrouper dans une union de consommateurs et de mener une action collective pour tenter d’aboutir à une réparation globale. L’ambition de ces class actions est de donner plus de poids aux recours d’un consommateur qui peut se sentir isolé et impuissant face à des grosses entreprises.

Même si ces recours collectifs sont particulièrement encadrés par la loi Hamon, il est possible que cette mesure touche un jour le secteur de l’énergie via un recours global de plusieurs consommateurs.


L’augmentation du délai de rétractation

La loi Hamon a également augmenté le délai de rétractation d’un nouveau client qui vient de s’engager de manière contractuelle avec un fournisseur. Le délai de rétractation signifie un laps de temps durant lequel un nouveau client peut résilier, sans aucune obligation de fournir un motif, le contrat qu’il vient de signer.

Avant le vote de cette loi Hamon, le délai de rétractation pour tous les contrats conclus par un particulier était de 7 jours. La loi Hamon a augmenté ce délai en le portant à 14 jours.

Ainsi, un nouveau client qui viendrait de souscrire à un abonnement de fourniture de gaz ou d’électricité auprès d’un fournisseur d’énergie dispose d’un délai de 14 jours, à compter de la date de signature, pour se rétracter sans aucune incidence pour lui. 


Comment être sûr de trouver le bon fournisseur d’énergie ?

 

Grâce aux outils mis en place sur le site de Total Direct Energie, il vous sera possible, de manière très simple, d’effectuer une simulation de votre consommation actuelle et future. Avec l’aide de cette simulation, vous serez certain de choisir le bon contrat correspondant parfaitement à votre profil de consommation.
 

Sur Total Direct Energie, vous pouvez souscrire à tout moment l’abonnement qui vous permettra de bénéficier d’une énergie au meilleur prix. Si vous êtes sensible à la provenance de l’énergie que vous consommez, il sera également possible de choisir un abonnement qui vous garantit une énergie 100 % verte, renouvelable et durable.  

 

Découvrez les offres de Total Direct Energie

Voir aussi

 Peut-on changer à tout moment de fournisseur d’énergie ?

Peut-on changer à tout moment de fournisseur d’énergie ?

Lire l'article
 Total Direct Energie ou EDF : comparaison électricité et gaz– Total Direct Energie

Total Direct Energie ou EDF : Quelle offre correspond mieux à sa consommation d'énergie ?

Lire l'article
Baisse du prix du gaz au 1er juin 2019, causes et perspectives

Baisse du prix du gaz au 1er juin 2019, causes et perspectives

Lire l'article
Souscrire au 09 88 81 30 04

(prix d'un appel local)

Rappel gratuit et immédiat

Merci de choisir une valeur

Le numéro n'est pas valide

La raison sociale de l'entreprise n'est pas valide

Déja client ?

J'appelle le 0 970 80 69 69 du lundi au samedi de 9h à 19h (prix d'un appel local)

J'appelle mon service client au 0 977 40 50 60 du lundi au samedi de 9h à 19h (numéro non surtaxé, prix d'un appel local)

ou
Être rappelé plus tard :
Lancement de l'appel
Nous vous appelons
Vous avez décroché
Le téléphone de votre correspondant sonne
Votre correspondant vient de répondre
Vous êtes en relation
L’appel vient de terminer, merci
Vous n'avez pas décroché
Votre correspondant n'a pas décroché
Votre correspondant est déjà en ligne

Nos services sont actuellement fermés.
Nos conseillers se tiennent à votre disposition du lundi au dimanche de 8h à 20h.

Merci de votre compréhension.

Nos services sont actuellement fermés.
Nos conseillers se tiennent à votre disposition du lundi au vendredi de 9h à 19h.

Nous vous invitons à indiquer vos coordonnées pour être recontacté sous 48h ouvrées :

ou
Être rappelé plus tard :
Votre numéro a été temporairement suspendu suite à un abus