Aide et contacts

Rappel gratuit et immédiat

Prendre un
rendez-vous

Je ne suis pas encore client

Rappel immédiat et gratuit du lundi au dimanche de 8h à 20h


Je suis déjà client

Contactez-nous par email, téléphone, sur les réseaux sociaux ou via notre application mobile


Merci de choisir une valeur

Le numéro n'est pas valide

La raison sociale de l'entreprise n'est pas valide

Déjà client ?

J'appelle le 0 970 80 69 69 du lundi au samedi de 9h à 19h (prix d'un appel local)

J'appelle mon service client au 0 977 40 50 60 du lundi au samedi de 9h à 19h (numéro non surtaxé, prix d'un appel local)

Lancement de l'appel
Nous vous appelons
Vous avez décroché
Le téléphone de votre correspondant sonne
Votre correspondant vient de répondre
Vous êtes en relation
L’appel vient de terminer, merci
Vous n'avez pas décroché
Votre correspondant n'a pas décroché
Votre correspondant est déjà en ligne

Nos services sont actuellement fermés.
Nos conseillers se tiennent à votre disposition du lundi au dimanche de 8h à 20h.

Merci de votre compréhension.

Nos services sont actuellement fermés.
Nos conseillers se tiennent à votre disposition du lundi au vendredi de 9h à 19h.

Nous vous invitons à indiquer vos coordonnées pour être recontacté sous 48h ouvrées :

Votre numéro a été temporairement suspendu suite à un abus
Merci ! Nous avons bien pris en compte votre demande
Afficher le formulaire

Comment comprendre sa facture d’électricité ?

Lorsque vous souscrivez un contrat chez un fournisseur d’énergie, vous avez le choix quant à la fréquence de facturation. Soit vous recevez votre facture d’électricité et/ou de gaz tous les deux mois, soit vous la recevez une fois par an si vous avez choisi la mensualisation. 

Quoi qu’il en soit, il n’est pas toujours évident de comprendre les éléments qui y figurent. Si vous ne savez pas comment lire une facture d'électricité, voici quelques explications.

 

Découvrir nos offres d'électricité

Comment lire sa facture d’électricité ?


La mise en page de la facture d’électricité diffère peut-être d’un fournisseur à l’autre, mais les informations que l’on retrouve sont les mêmes. Et pour cause, les fournisseurs sont tenus par un arrêté de faire figurer sur les factures un certain nombre d’éléments.

 

Les informations personnelles et techniques figurant sur la facture

Les informations personnelles sont indispensables sur la facture d’électricité. Elles permettent d’identifier précisément le client. On y trouve donc un nom et prénom, une adresse postale de facturation, une adresse de distribution de l’électricité, ainsi que les informations liées au contrat.

 

Les informations techniques concernent le Point de Livraison, la consommation et les informations liées à la facturation en elle-même. Si vous avez opté pour une offre d’électricité verte, cette mention apparaîtra également sur votre facture.

Comprendre les informations présentes sur le recto et le verso

Les factures des fournisseurs d’énergie sont souvent très longues. Elles tiennent sur deux pages. Les informations présentes sur le recto et le verso sont-elles vraiment différentes ? Voici en détail ce que l’on trouve sur une facture d’électricité. 

 

Les informations présentes sur le recto de la facture d’électricité

 

Le recto de la facture d’électricité est divisé en plusieurs parties. Elles permettent de voir en un coup d’œil l’essentiel des informations.

Vous y retrouvez sous forme de blocs : 

 

  •  Les informations sur la facture en elle-même : 

    • La date d’émission ;
    • Le numéro de facturation ;
    • La date de limite de paiement.

  •  Les informations clients : 

    • La raison sociale ;
    • Le nom ;
    • Le prénom ;
    • L'adresse de facturation (qui peut différer de l’adresse du site de consommation).

  •  Les informations contractuelles : 

    • Les références client (cet identifiant est unique et ne change pas, même en cas de déménagement) ;
    • Le compte de contrat (spécifique au contrat) ;
    • Le lieu de consommation (qui peut être différent de l’adresse de facturation) ;
    • Le numéro de point de livraison ou PDL (il s’agit d’un numéro à 14 chiffres qui identifie le logement en lui-même) ;
    • Le numéro de référence du compteur et le type (électrique, électromécanique, linky).

  •  Les informations nécessaires pour contacter votre fournisseur d’énergie : 

    • L’adresse postale ;
    • L’adresse électronique ;
    • Le numéro de téléphone pour les appels non surtaxés ;
    • Les horaires d’accès au service client ;
    • Le numéro spécial en cas de dépannage (appel non surtaxé également).

  •  Le montant total de la facture qui inclut : 

    • L’abonnement ;
    • La consommation électrique ;
    • Les taxes et contributions ;
    • La TVA ;
    • Les éventuels services supplémentaires souscrits ;
    • Les prestations du distributeur Enedis.

  •  Le mode de paiement choisi :

    • Le prélèvement automatique ;
    • Le télépaiement ;
    • La carte bancaire ; 
    • Le titre interbancaire de paiement (TIP) ;
    • Le chèque ;
    • L’espèce.

  •  Les prochaines échéances : 

    • La date de la prochaine facture ;
    • La prochaine période de transmission du relevé ;
    • La prochaine date de passage du distributeur Enedis pour relever le compteur.

 

Les informations présentes sur le verso de la facture d’électricité 

 

Le verso de la facture d’électricité entre dans le détail.

C’est ici que vous trouverez les informations précises sur : 

 

  •  L’abonnement :

    • la puissance souscrite ;
    • l’option tarifaire ;
    • le montant total de l’abonnement hors taxe ;
    • la période d’abonnement facturé (elle est facturée pour les deux prochains mois alors que la consommation est facturée sur les deux derniers mois écoulés).

  •  La consommation d’électricité : elle est exprimée en kWh (kilowattheure) et correspond à la différence entre le nouveau relevé et l’ancien relevé de compteur. Le montant hors taxe de la consommation se calcule en multipliant le prix du kilowattheure par la consommation électrique en kWh également. Si le tarif évolue sur la période, le fournisseur estime la consommation avant et après le changement du prix.
  •  Les différentes taxes et contributions d’électricité :

    • La taxe sur la consommation finale d’électricité (TCFE) ;
    • La contribution aux charges de service public de l’électricité (CSPE) ;
    • La contribution tarifaire d’acheminement (CTA).

  •  Les prestations éventuelles d’Enedis et/ou du fournisseur d’électricité, excepté le raccordement Enedis
  •  Les services souscrits : ils dépendent du fournisseur et du contrat qui le lie au client. Cela peut être par exemple une assurance ou un service de dépannage
  •  Le récapitulatif qui indique :

    • Le montant total hors TVA ;
    • Le montant taxé à 20 % (TVA appliquée sur le montant de la consommation et des services) ;
    • Le montant taxé à 5 % (TVA appliquée sur le montant de l’abonnement et de la contribution tarifaire d’acheminement) ;
    • Le montant total de la facture TTC en €.

 

Comment est calculé le prix de la facture ?

Entre l’abonnement, le prix du kWh, les options tarifaires, la puissance du compteur, les différentes taxes, il n’est pas toujours évident de savoir ce que l’on paie. Trois grands éléments se retrouvent sur une facture d’électricité.
 

L’abonnement

Souscrire un contrat d’électricité, c’est aussi valider le montant de l’abonnement. Il reste fixe, quelle que soit la consommation d’électricité. Ce montant dépend de : 

  • La puissance électrique nécessaire au logement. Elle est calculée en fonction du nombre d’appareils électroménagers et de leur consommation, du type de chauffage ou encore de la source d’énergie utilisée pour chauffer l’eau ;
  • Du type de comptage. Il peut être simple ou en heures creuses ; 
  • Du coût de l’acheminement de l’électricité jusqu’au compteur qui inclut l’entretien à la fois du réseau et du compteur. C’est le fournisseur qui collecte cette part avant de la reverser au distributeur Enedis et au transporteur RTE (réseau de transport d’électricité). C’est donc le gestionnaire du réseau qui fixe le montant de l’acheminement, mais chaque fournisseur peut y ajouter un coût supplémentaire ;
  • Des coûts fixes commerciaux du fournisseur. Ces montants servent par exemple à payer les conseillers, la publicité, etc. Ils sont propres à chaque fournisseur, c’est pourquoi le montant de l’abonnement varie d’un fournisseur à l’autre.

 

L’abonnement est payé pour les deux mois à venir.

 

Le coût de la consommation d’électricité en kWh

La consommation d’électricité mentionnée sur la facture correspond aux deux derniers mois écoulés. Les index de consommation relevés ou estimés y sont indiqués et servent de base de calcul pour la consommation sur la période donnée. Elle est exprimée en kWh (kilowattheure). 

 

La consommation dépend de la puissance de vos équipements et du temps d’utilisation. Il est possible d’estimer la consommation de chaque appareil en tenant compte :

  • De leur puissance électrique exprimée en Watts ; 
  • Du nombre d’heures d’utilisation par jour ;
  • Du nombre de jours de fonctionnement. 

 

Le prix du kWh dépend quant à lui de plusieurs facteurs : 

  • Du coût de la fourniture d’électricité ;
  • Du coût de l’acheminement ;
  • Des options tarifaires des fournisseurs d’électricité ;
  • De la puissance du compteur.

 

Il est possible d’estimer le montant de sa facture d’électricité en évaluant la consommation de ses équipements : utilisation quotidienne x nombre de jours par an x puissance en watt / 1000.

 

Les taxes et les contributions

Elles sont au nombre de quatre et représentent plus d’un tiers de la facture d’électricité.

 

  •  La contribution tarifaire d’acheminement (CTA) 

Son montant est égal à 27,04 % de la part fixe du prix de l’acheminement que les gestionnaires de réseaux de distribution d’électricité appliquent. Il varie d’un fournisseur à l’autre en fonction du tarif d’acheminement que ce dernier a choisi. 

Cette taxe sert à financer les droits spécifiques à l’assurance vieillesse des personnels relevant du régime des industries électriques et gazières.  

 

  •  La contribution au service public d’électricité (CSPE)

Son montant est fixé à 0,025 € par kilowattheure. La contribution est donc calculée en fonction de la consommation électrique. Elle est perçue pour les Douanes et elle est intégrée au budget de l’État.

 

  •  Les taxes sur la consommation finale d’électricité (TCFE) 

Elles varient selon la puissance souscrite et le coefficient multiplicateur voté par les communes et les départements. 

Depuis 2020 son montant est plafonné à 0,0098 €/kWh pour lorsque la puissance souscrite ne dépasse pas 36 kVA. 

Ces taxes reviennent donc aux communes ou aux établissements publics de coopération intercommunale et aux départements. 

 

  •  La taxe sur la valeur ajoutée (TVA)

Deux TVA s’appliquent sur la facture d’électricité. Celle à 5,5 % s’applique sur le prix de l’abonnement et sur la contribution tarifaire d’acheminement. Celle à 20 % s’applique sur le prix des consommations, sur la contribution au service public d’électricité et sur les taxes sur la consommation d’électricité.

 

Que paye-t-on vraiment ?

La facture d’électricité est donc composée de deux parts : l’une fixe qui correspond à l’abonnement et l’autre qui varie en fonction de la consommation d’électricité.

 

Le prix payé est donc composé de :

  • 35 % de fourniture d’électricité : le montant permet au fournisseur de couvrir les achats d’électricité, parfois la production, et la gestion commerciale. Le prix peut varier d’un fournisseur à l’autre ;
  • 31 % d’acheminement et d’utilisation du réseau : le tarif est fixé par les pouvoirs publics et, bien qu’il soit perçu par le fournisseur, il est reversé au gestionnaire de réseau ; 
  • 34 % de taxes et de contributions : elles sont aussi fixées par les pouvoirs publics, perçues par le fournisseur et reversées aux bénéficiaires.

 

Ces chiffres sont donnés par la commission de régulation de l’énergie (CRE).

Comment réduire sa facture d’électricité ?

Il existe de nombreuses astuces pour réduire sa facture d’électricité. L’Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie a publié sur son site Internet un guide pratique permettant de faire des économies d’énergie au quotidien.

 

Changer de fournisseur est également un moyen de réduire sa facture énergétique annuelle.

 

Faire des économies sur sa facture

L’électroménager

Selon son âge, votre électroménager consomme plus ou moins d'électricité. Le premier pas vers une économie d’énergie est de consulter les étiquettes énergétiques de votre équipement. Elle est obligatoire sur un grand nombre d’appareils, comme les réfrigérateurs, les lave-linge, les sèche-linge, les fours, les téléviseurs, etc. Si vous devez changer de matériel, privilégiez ceux classés A, voire A+, A++ ou A+++. 

 

Si votre électroménager est encore opérationnel, vous pouvez toutefois optimiser son utilisation afin de faire des économies. Voici quelques exemples concrets :

  • Le lave-linge : privilégiez le lavage à basse température, utilisez la fonction éco s’il en a une, remplissez le tambour, nettoyez régulièrement le filtre ;
  • Le lave-vaisselle : privilégiez les programmes éco, retirez les miettes de la vaisselle, nettoyez le filtre régulièrement ;
  • Le réfrigérateur : réglez à la bonne température (entre + 4° et + 5°), ne le placez pas près d’une source de chaleur, évitez de laisser la porte ouverte trop longtemps ;
  • Le four : favorisez le four à catalyse qui est moins énergivore que celui à pyrolyse lors du nettoyage. 

 

Les modes veille

Un autre moyen de faire des économies d’électricité est de prendre garde aux appareils en veille. Les équipements qui restent connectés à internet consomment 3 watts. Au total, votre foyer consomme environ 50 watts uniquement avec les modes veille. En débranchant vos équipements lorsque vous ne les utilisez pas, vous pouvez économiser jusqu’à 80 € par an, soit jusqu’à 10 € de votre facture d’électricité.   

 

L’éclairage

Les ampoules d’aujourd’hui sont plus économes. Comme l’électroménager, elles disposent d’étiquettes énergétiques afin de vous aiguiller dans votre choix. Voici les ampoules que l’on trouve aujourd’hui en vente : 

  • Les LED : ce sont les lampes les plus économes en énergie. Elles consomment peu et peuvent fonctionner jusqu’à 40 000 heures. Privilégiez celles classées A+ ou A++ ;
  • Les lampes fluocompactes (LFC) : moins chères à l’achat que les lampes LED, elles consomment également peu d’électricité, mais durent moins longtemps (environ 8 000 heures). 

 

Le chauffage

Vous utilisez un chauffage électrique ? Il est possible également de réduire votre facture avec quelques petites astuces : 

  • Programmez les radiateurs afin de ne pas chauffer lors de votre absence ou de réguler le chauffage en fonction de la température extérieure ;
  • Remplacez les vieux radiateurs par des appareils plus performants ;
  • Installez un poêle à granulés pour moins solliciter votre chauffage électrique.

 

Changer de fournisseur pour Total Direct Energie

Un autre moyen de réduire sa facture d’électricité est de changer de fournisseur. Total Direct Energie propose, avec l’offre Online, une remise de 10 % sur le prix du kWh HT par rapport au tarif réglementé de vente fixé par l’Etat, hors abonnement. Avec l’offre Classique, la remise est de 5 %.

 

Le Médiateur national de l’énergie propose un outil en ligne pour comparer les offres d’électricité.

 

Pour connaître le montant de la facture d’électricité moyenne pour votre appartement ou votre maison chez Total Direct Energie, vous pouvez utiliser le simulateur de consommation.

 

Vous êtes décidé à changer de fournisseur ? La résiliation d’un contrat d’électricité / EDF se fait automatiquement à la date de prise d’effet de votre contrat avec Total Direct Energie. Le changement de fournisseur est une modification administrative. Il n’y aura pas d’interruption de service. Vous n’aurez pas à subir de panne d’électricité.

Souscrire au 09 88 81 30 04

(prix d'un appel local)

Rappel gratuit et immédiat

Merci de choisir une valeur

Le numéro n'est pas valide

La raison sociale de l'entreprise n'est pas valide

Déjà client ?

J'appelle le 0 970 80 69 69 du lundi au samedi de 9h à 19h (prix d'un appel local)

J'appelle mon service client au 0 977 40 50 60 du lundi au samedi de 9h à 19h (numéro non surtaxé, prix d'un appel local)

ou
Être rappelé plus tard :
Lancement de l'appel
Nous vous appelons
Vous avez décroché
Le téléphone de votre correspondant sonne
Votre correspondant vient de répondre
Vous êtes en relation
L’appel vient de terminer, merci
Vous n'avez pas décroché
Votre correspondant n'a pas décroché
Votre correspondant est déjà en ligne

Nos services sont actuellement fermés.
Nos conseillers se tiennent à votre disposition du lundi au dimanche de 8h à 20h.

Merci de votre compréhension.

Nos services sont actuellement fermés.
Nos conseillers se tiennent à votre disposition du lundi au vendredi de 9h à 19h.

Nous vous invitons à indiquer vos coordonnées pour être recontacté sous 48h ouvrées :

ou
Être rappelé plus tard :
Votre numéro a été temporairement suspendu suite à un abus