Aide et contacts

Rappel gratuit et immédiat

Prendre un
rendez-vous

Je ne suis pas encore client

Rappel immédiat et gratuit du lundi au dimanche de 8h à 20h


Je suis déjà client

Contactez-nous par email, téléphone, sur les réseaux sociaux ou via notre application mobile


Merci de choisir une valeur

Le numéro n'est pas valide

La raison sociale de l'entreprise n'est pas valide

Déjà client ?

J'appelle le 0 970 80 69 69 du lundi au samedi de 9h à 19h (prix d'un appel local)

J'appelle mon service client au 0 977 40 50 60 du lundi au samedi de 9h à 19h (numéro non surtaxé, prix d'un appel local)

Lancement de l'appel
Nous vous appelons
Vous avez décroché
Le téléphone de votre correspondant sonne
Votre correspondant vient de répondre
Vous êtes en relation
L’appel vient de terminer, merci
Vous n'avez pas décroché
Votre correspondant n'a pas décroché
Votre correspondant est déjà en ligne

Nos services sont actuellement fermés.
Nos conseillers se tiennent à votre disposition du lundi au dimanche de 8h à 20h.

Merci de votre compréhension.

Nos services sont actuellement fermés.
Nos conseillers se tiennent à votre disposition du lundi au vendredi de 9h à 19h.

Nous vous invitons à indiquer vos coordonnées pour être recontacté sous 48h ouvrées :

Votre numéro a été temporairement suspendu suite à un abus
Merci ! Nous avons bien pris en compte votre demande
Afficher le formulaire

L’évolution du prix de l’électricité pour les particuliers en France

Face à l’évolution du prix de l’électricité, les consommateurs s’interrogent : le prix du kWh continuera-t-il d’augmenter ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le prix de l’électricité d’ici à 2030.

 

Découvrir nos offres d'électricité

La hausse du prix de l'électricité au 1er Août 2020

Depuis le 1er août 2020, les tarifs réglementés de vente d’électricité ont augmenté de 1,55 % en moyenne.  Cette hausse a été décidée par les pouvoirs publics et fait suite à l’augmentation de 2,4 % qui a déjà eu lieu le 1er février 2020.  Quel est l’impact pour les particuliers et les professionnels ? Comment expliquer cette nouvelle hausse du tarif réglementé de vente ?

 

Quel impact aura cette hausse ?

Le prix de l'électricité pour les particuliers augmente de 1,82 % HT, soit 1,54 % TTC. Pour les professionnels au tarif bleu (tarif réglementé), le prix augmente de 1,81 % HT, soit l'équivalent de 1,58 % TTC. Selon les calculs de la CRE, cette hausse représentera par exemple pour les particuliers une dépense supplémentaire moyenne de 21 € par foyer par an. Elle pourra atteindre jusqu’à 60 € par an si le foyer est chauffé à l’électricité. 

 

Pourquoi les prix de l’électricité augmentent au 1er août 2020 ?

Selon la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE), elle est la conséquence de l’augmentation des coûts d’approvisionnement en électricité et du tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité (TURPE). Ce dernier permet de financer l’entretien du réseau de lignes électriques.

 

Historique de l’évolution du prix de l’électricité en France depuis 2000

 

Le tarif réglementé de l’électricité a subi une hausse de +2,4% le 1er février 2020. Le prix du kWh en tarif de base atteint désormais 0,1546 € HT pour un abonnement 6 kVA.

 

De fait, le prix de l’électricité a connu de nombreuses augmentations au cours de ces dernières années. Ce graphique illustre l’évolution du prix de l'électricité en France depuis 2000.

Hausse du prix de l’électricité : quel impact sur votre facture ?

Voici un tableau récapitulatif illustrant les évolutions du tarif bleu résidentiel entre 2008 et 2020 :

 

16 août 2008

+2,0%

15 août 2009

+1 ,9%

15 août 2010

+3,0%

1er juillet 2011

+1,7%

23 juillet 2012

+2,0%

1er août 2013

+5,0%

1er novembre 2014

+2,5%

1er août 2015

+2,5%

1er août 2016

-0,5%

1er août 2017

+1,7%

1er février 2018

+0,7%

1er août 2018

-0,5%

1er juin 2019

+5,9%

1er août 2019

+1,3%

1er février 2020

+2,4%

 

Mais par-delà les pourcentages d’augmentation du prix du kWh d’électricité, cette hausse des tarifs représente pour les ménages une dépense supplémentaire de plusieurs dizaines d’euros chaque année.

 

Le site d’information du Médiateur national de l’énergie, institution publique indépendante, energie-info, propose d'ailleurs un simulateur qui permet d’estimer l’impact de ces évolutions tarifaires sur les factures des ménages.

 

Le prix du kWh en option Base pour un abonnement 6 kVA est passé de 0,1106 € HT au 31 août 2008 à 0,1546 € HT au 1er février 2020. Ainsi, un ménage bénéficiant du Tarif Bleu avec option Base, ayant souscrit un abonnement 6 kVA et consommant 6500 kWh d’électricité par an a vu sa facture annuelle passer de 782 € TTC en 2008 à 1 110 € TTC en 2019.

L’évolution du prix de l’électricité en 2019 et en 2020

L’augmentation du prix de l’électricité en 2019

Après une baisse exceptionnelle du TRV survenue le 1er août 2018, le prix du kWh a subi en juin 2019 une hausse de +5,9%. Le 1er août, il a de nouveau gagné +1,3 %. 25 millions de ménages ont été concernés par cette hausse des tarifs.

 

La CRE a justifié ces hausses tarifaires au motif d’une hausse des coûts d’approvisionnement en électricité. De fait, en décembre 2018, les prix en vigueur sur le marché de gros de l’électricité ont bondi de 35 € par MWh à 59 € par MWh. Au vu de ce constat, la CRE a préconisé une hausse du TRV à compter du 1er juin 2019. A noter que cette hausse tarifaire aurait dû intervenir plus tôt dans l’année. Mais face aux mouvements sociaux survenus fin 2018, le gouvernement avait décidé d’ajourner cette augmentation des tarifs de l’électricité.

 

Puis, la CRE a proposé une nouvelle hausse de TRV au 1er août 2019, au motif cette fois-ci d’une augmentation du Tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité (TURPE), qui sert principalement à financer l’entretien du réseau de lignes électriques.

 

Ainsi, un ménage consommant 6500 kWh par an, qui bénéficiait du Tarif Bleu avec option Base et qui avait souscrit un abonnement 6 kVA a vu sa facture annuelle passer de 1 055 € TTC en 2018 à 1 110 € TTC en 2019. L’augmentation du prix de l’électricité en 2019 représente une dépense annuelle supplémentaire d’environ 55 € TTC par ménage.

 

L’évolution du prix du kWh EDF en 2020

Le 1er février 2020, les tarifs réglementés de l’électricité ont gagné +2,4 %. Le gouvernement a donc approuvé la proposition de la CRE, qui sollicitait une nouvelle hausse du prix du kWh pour compenser la hausse des coûts d’approvisionnement sur le marché de gros de l’électricité. Cette nouvelle augmentation du prix de l’électricité en 2020 résulte également, selon la CRE, de la nécessité de rattraper l’écart entre les coûts et les tarifs appliqués au cours de l’exercice 2019.

 

Selon la CRE, cette augmentation représentera pour chaque foyer une dépense supplémentaire de 21 € en moyenne. Pour ceux qui se chauffent à l’électricité, cette dépense pourrait représenter une somme de 60 € par an.

Evolution du prix de l’électricité en 2030 : une hausse prévisionnelle

Le prix du kWh a fortement augmenté depuis les années 2000. Augmentera-t-il de nouveau à horizon 2030 ?

De fait, le secteur de l’énergie connaît deux bouleversements majeurs : la transition énergétique et la transformation numérique. Le comité de prospective de la CRE a publié en mai 2018 une étude relative à l’évolution du secteur de l’énergie à moyen et long terme. Cette étude émet diverses hypothèses quant aux évolutions que pourrait connaître le secteur de l’énergie dans les prochaines années, parmi lesquelles :

  • Une diminution de la consommation d’énergie en Europe, grâce aux politiques d’efficacité énergétique ;
  • Une hausse des capacité électriques fortement décarbonées ;
  • Une croissance du besoin en réseaux pour intégrer une fraction croissante de la production renouvelable ;
  • Le développement du stockage de l’électricité par batteries, notamment pour alimenter les véhicules électriques.

 

Bien que les appareils électriques modernes consomment moins d’énergie que les appareils plus anciens, la croissance démographique et le développement des véhicules électriques augmenteront nécessairement les besoins en électricité.

 

En outre, l’Union Française de l’Electricité (UFE) prévoyait dans une étude parue en 2012 une hausse de 50 % du prix du kWh d’ici 2030.

Il est donc plus que probable que le prix de l’électricité continuera d’augmenter dans les prochaines années.

 

Commission d'enquête relative aux tarifs de l'électricité

Le prix de l’électricité pèse de plus en plus lourd dans le budget des ménages. Pourtant, dans un rapport rendu public le 11 juillet 2012, une commission d’enquête du Sénat a mis en exergue que le prix de l’électricité en France figure parmi les plus bas d’Europe.

 

Il apparaît que le prix du mWh serait sous-estimé. Sur ce point, le rapport révèle que le coût de la filière nucléaire serait plus élevé qu’annoncé. Les investissements dans les énergies renouvelables seraient par ailleurs trop faibles.

 

Soucieuse de préserver le budget des ménages, la commission d’enquête préconise de décliner des mesures d’accompagnement pour soutenir les économies d’énergie dans l’habitat et préparer la transition énergétique.

Comment fonctionnent les tarifs réglementés ?

Les tarifs réglementés de vente de l’électricité (TRV) sont fixés par les pouvoirs publics. Seuls les fournisseurs historiques, soit EDF et 162 ELD, sont autorisés à les proposer. Les TRV ne s’appliquent qu’aux clients qui ont souscrit un abonnement pour une puissance maximale de 36 kVA.

 

Comprendre la composition des tarifs réglementés de l’électricité

Outre le prix du kWh, le tarif réglementé d’électricité intègre différentes taxes et contributions :

  • La contribution au service public de l’électricité (CSPE), qui finance les charges liées aux missions de service public de l’électricité ;
  • La taxe sur la consommation finale d’électricité (TCFE), qui est définie par chaque commune et qui recouvre la taxe communale sur la consommation finale d’électricité (TCCFE) et la taxe départementale sur la consommation finale d’électricité (TDCFE) ;
  • La contribution tarifaire d’acheminement (CTA), qui finance les droits spécifiques relatifs à l’assurance vieillesse des personnels des secteurs régulés relevant du régime des IEG, industries électriques et gazières ;
  • La TVA qui s’élève à 5,5 % pour les particuliers.

 

Au global, le tarif réglementé d’électricité se compose de la façon suivante (sur la base du TRV résidentiel au 1er juin 2019) :

  • Taxes et contributions (35 %),
  • Le coût d’acheminement de l’électricité (28 %),
  • Le coût d’approvisionnement en énergie (27 %),
  • Les couts d’approvisionnement en capacité (2 %),
  • Les coûts commerciaux et CEE (7 %),
  • La marge du fournisseur (2 %).

 

La fin des tarifs réglementés de l’électricité

La loi Energie climat (LEC), promulguée le 8 novembre 2019, annonce la fin des tarifs réglementés de vente d’électricité à compter du 1er janvier 2021 pour les entreprises et collectivités qui emploient au moins dix salariés et/ou dont le chiffre d’affaires, les recettes ou le bilan annuel sont supérieurs à 2 millions d’euros. La loi Energie Climat vise à atteindre la neutralité carbone d’ici 2050 et à diminuer de 40 % la consommation d’énergie fossile à horizon 2030.

Pourquoi les prix de l’électricité augmentent-ils ?

Qui décide des évolutions des prix EDF en France ?

Le prix du kWh d’électricité est défini par les pouvoirs publics, après proposition de la commission de régulation de l’énergie (CRE). Cette autorité administrative indépendante a pour principale mission de veiller au bon fonctionnement des marchés de l’électricité et du gaz naturel. Ses actions visent à réguler le marché de détail de l’électricité et à préserver le bénéfice des consommateurs.

 

Le prix du kWh d’électricité peut être révisé jusqu’à deux fois par an. Pour fixer le prix du kWh d’électricité, la CRE tient notamment compte :

  • Du coût de production de l’électricité,

  • Du coût inhérent à l’entretien et à l’exploitation du parc nucléaire et thermique,

  • Du coût du transport et de distribution de l’électricité.

 

Les propositions tarifaires de la CRE sont communiquées aux ministres de l'Économie et de l'Énergie, qui disposent d’un délai de trois mois pour s’y opposer.

 

Les principaux facteurs expliquant la hausse des tarifs de l’électricité

L’augmentation du prix de l’électricité résulte principalement de la hausse de la CSPE, qui finance notamment le développement des énergies renouvelables électriques. Le prix de l’électricité augmente également en raison du coût inhérent à l’entretien et au maintien du parc de production nucléaire, mais aussi des investissements que les gestionnaires de réseaux doivent réaliser pour assurer la distribution de l’électricité.

 

De fait, l’entretien du parc nucléaire mobilise un budget conséquent. EDF décline actuellement son « grand carénage », un vaste programme industriel destiné à prolonger la durée d’exploitation des installations de production d’électricité nucléaire françaises. Ce chantier d’ampleur mobilise sur la période 2014-2025 un budget estimé à 51 milliards d’euros. Chaque année, ce sont près de 4,2 milliards d’euros qui sont dépensés pour la rénovation et le développement des centrales nucléaires françaises. Cet investissement explique en partie la hausse du prix de l’électricité.

 

Comment réduire le montant de ses factures d’électricité ?

Face à l’évolution prix de l’électricité EDF, voici 3 actions à mettre en œuvre pour réduire vos factures :

  1. Acquérir des appareils électriques consommant peu d’énergie. Pour les identifier, il suffit de consulter leur étiquette-énergie. Les appareils relevant de la catégorie A+++ sont les plus économes en électricité.
  2. Installer chez soi des panneaux photovoltaïques ou une mini-éolienne. Ces équipements nécessitent certes un investissement, mais ils permettent d’alimenter à moindres frais un chauffe-eau, un système d’éclairage et même des radiateurs électriques. Ces équipements destinés à la production d’énergie verte permettent en outre de faire un geste pour l’environnement.
  3. Passer d’une offre à prix réglementé à une offre de marché. Le prix du kWh Total Direct Energie est moins élevé que le prix du kWh EDF. Avec l’offre Online, les clients de Total Direct Energie bénéficient d’une remise de -10 % sur le prix du kWh HT par rapport au tarif réglementé de vente fixé par l’Etat, hors abonnement.

 

Le saviez-vous ? 

Depuis 2007, le marché de l’électricité est ouvert à la concurrence. Les contrats de fourniture d’électricité sont sans engagement de durée. Les particuliers sont libres de résilier leur contrat pour en souscrire un nouveau auprès d’un autre fournisseur. Changer de fournisseur d’énergie est entièrement gratuit.

 

 

Souscrire au 09 88 81 30 04

(prix d'un appel local)

Rappel gratuit et immédiat

Merci de choisir une valeur

Le numéro n'est pas valide

La raison sociale de l'entreprise n'est pas valide

Déjà client ?

J'appelle le 0 970 80 69 69 du lundi au samedi de 9h à 19h (prix d'un appel local)

J'appelle mon service client au 0 977 40 50 60 du lundi au samedi de 9h à 19h (numéro non surtaxé, prix d'un appel local)

ou
Être rappelé plus tard :
Lancement de l'appel
Nous vous appelons
Vous avez décroché
Le téléphone de votre correspondant sonne
Votre correspondant vient de répondre
Vous êtes en relation
L’appel vient de terminer, merci
Vous n'avez pas décroché
Votre correspondant n'a pas décroché
Votre correspondant est déjà en ligne

Nos services sont actuellement fermés.
Nos conseillers se tiennent à votre disposition du lundi au dimanche de 8h à 20h.

Merci de votre compréhension.

Nos services sont actuellement fermés.
Nos conseillers se tiennent à votre disposition du lundi au vendredi de 9h à 19h.

Nous vous invitons à indiquer vos coordonnées pour être recontacté sous 48h ouvrées :

ou
Être rappelé plus tard :
Votre numéro a été temporairement suspendu suite à un abus